Le BTS Tourisme a été créé en 2012, suite à la fusion du BTS animation et gestion touristique locale (AGTL) et du BTS vente et production touristiques (VPT). Diplôme d’Etat de niveau III, remis par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, il se prépare en 2 ans en formation initiale ou en alternance. Regardons ce BTS Tourisme plus en détails…

Objectif et condition d’accès

Celui ou celle qui possède un BTS Tourisme va pouvoir exercer de multiples fonctions suivant l’établissement dans lequel il va se trouver. Il va ainsi informer et conseiller la clientèle étrangère et française, vendre et assurer le suivi commercial des différentes prestations, accueillir et accompagner des touristes, créer et assurer la promotion de divers produits touristiques, ou collecter, traiter et diffuser des informations en rapport avec le tourisme.

Il faut savoir que le BTS Tourisme est accessible à tous les bacheliers, qu’ils soient issus d’un BAC général ou de certains BAC PRO (tourisme/hôtellerie/restauration, commerce, services à la personne). Mais les bons dossiers scolaires resteront tout de même prioritaires ! Il faut également maîtriser au moins 2 langues étrangères (dont l’anglais) pour y postuler.

Organisation et contenu de la formation

Le BTS Tourisme comprend une formation généraliste avec 31 heures d’enseignements par semaine (des cours, des travaux dirigés et des travaux pratiques) en première et deuxième année.

Les cours sont répartis de la façon suivante :
• Culture générale et expression : 2 heures (en première et deuxième année)
• Communication en langue vivante étrangère : LV1 (anglais) et LV2, 3 heures chacune (en première et deuxième année)
• Gestion de la relation client : 4 heures (en première et deuxième année)
• Élaboration de l’offre touristique :
– Tourisme et territoire : 4 heures (en première et deuxième année)
– Cadre organisationnel et juridique des activités touristiques : 2 heures (en première et deuxième année)
– Mercatique et Conception de prestation touristique : 5 heures (en première et deuxième année)
• Gestion de l’information touristique :
– Tronc commun : 4 heures (en première année uniquement)
– Dominante information et multimédia : 3 heures (en seconde année uniquement)
– Dominante information et tourismatique : 3 heures (en seconde année uniquement)
• Parcours de professionnalisation :
– Etude personnalisée encadrée : 1 heure (en première et deuxième année)
– Atelier de professionnalisation : 3 heures (en première année) et 4 heures (en seconde année)
– LV3 (facultatif) : 2 heures (en première et deuxième année)

La formation est complétée par un stage de 12 semaines.
Et il faut savoir que le BTS Tourisme peut se préparer aussi en alternance. Le contenu et l’organisation des cours peuvent alors varier.

Débouchés professionnels après le BTS Tourisme

Les titulaires du BTS Tourisme ont un large éventail de débouchés professionnels, tant au niveau des entreprises qu’au niveau des métiers.

Les diverses entreprises au sein desquelles ils peuvent travailler sont :
• des entreprises de tourisme (parcs d’attractions, agences de voyages, centrales de réservations, tour-opérateurs etc.)
• des organismes territoriaux de tourisme (parcs naturels, offices de tourisme…)
• des entreprises de transport de personnes (croisiéristes, compagnies ferroviaires et aériennes, autocaristes etc.)
• des entreprises d’hébergements (villages et clubs vacances, campings, centres d’affaires et de congrès…).

Quant aux métiers, le titulaire du BTS Tourisme démarre bien souvent, dans les entreprises de tourisme, comme forfaitiste junior ou conseiller voyage. Au sein des organismes territoriaux de tourisme, il peut être médiateur culturel ou animateur/conseiller/chargé de la promotion du tourisme. En ce qui concerne l’hébergement, l’accueil et les déplacements touristiques, il débute souvent comme technicien d’accueil touristique, employé d’attraction ou de loisirs, ou animateur. Il peut aussi avoir un emploi d’agent de vente et de réservation, de responsable d’accueil ou d’animation, ou de gestionnaire d’équipement ou de site.

Puis après quelques années d’expérience, il pourra évoluer vers des postes à plus hautes responsabilités ou même d’encadrement, dans une entreprise de tourisme. Dans les organismes territoriaux de tourisme et structures d’hébergements, il pourra d’abord être directeur adjoint, pour ensuite prendre en charge totalement la structure.

Poursuites d’études après le BTS Tourisme

Le BTS Tourisme permet une insertion professionnelle immédiate, mais les meilleurs élèves poursuivent généralement leurs études en licences PRO pour une spécialisation dans un type de services ou de fonctions (e-tourisme, management ou commercialisation) ou de tourisme (loisirs sportifs, écotourisme).

Plusieurs licences professionnelles sont ainsi proposées :
– Licence PRO Commerce – spécialité conception et commercialisation de produits touristiques
– Licence PRO Activités Sportives – spécialité tourisme et loisirs sportifs
– Licence PRO Hôtellerie et Tourisme – et ses nombreux spécialités
– Licence PRO Agronomie – spécialité valoristion des produits et des espaces montagnards
– Licence PRO Développement et Protection du patrimoine – spécialité concepteur et accompagnateur en éco-tourisme, accueil, gestion touristique.

Il est également possible de faire un BAC+3 avec une licence (tourisme ou aménagement du territoire) ou d’intégrer une école de commerce au moyen du concours Passerelle (qui permet alors d’atteindre un bachelor ou un master). Et de nombreux diplômés de BTS Tourisme s’engagent vers le DEESTRAL (Diplôme Européen d’Etudes Supérieures en Transport Logistique) ou le DEESTH (Diplôme Européen d’Etudes Supérieures en Tourisme et Hôtellerie).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *